top of page
Rechercher

Allons-nous assister à une disparition de l’écriture cursive ?

Aux États-Unis, une historienne a rédigé un article dans un grand média où elle explique que deux tiers de ses étudiants éprouvent de grandes difficultés à lire l’écriture cursive. Surtout, une quantité encore plus importante d’étudiants ne savent pas écrire dans ce style.


Une révélation étonnante

Rappelons tout d’abord que l’écriture cursive est un type d’écriture ayant un tracé rapide et assez libre, résultant de la simplification d’une écriture en capitales (ou calligraphiée). Autrement dit, il s’agit de l’écriture dite « en attaché ». Drew Gilpin Faust, historienne américaine spécialiste de la guerre de Sécession, a évoqué le sujet dans un article paru dans The Atlantic le 16 septembre 2022 où elle explique les conséquences potentielles de l’arrêt de l’apprentissage de l’écriture cursive.


Elle a commencé à se poser de sérieuses questions après les confessions d’un de ses étudiants en licence. Il a en effet indiqué ne pas avoir pu obtenir assez d’informations d’un livre sur la guerre de Sécession que son enseignant lui avait prêté. La raison n’est autre que son incapacité à déchiffrer les manuscrits que l’ouvrage contenait.


Suite à cette révélation, Drew Gilpin Faust a réalisé un sondage et a réalisé que deux tiers des étudiants de la promotion ne savent pas déchiffrer l’écriture cursive. Pire encore, un nombre plus grand encore d’étudiants est incapable d’écrire de cette manière. Ainsi est né un début de réflexion entre la professeur et ses étudiants, concernant principalement l’absence quasi totale de l’écriture cursive dans leur vie.



Un déclin qui semble inévitable

Drew Gilpin Faust rappelle qu’aux États-Unis au début des années 2010, le système K-12 (le cursus scolaire de la maternelle au secondaire) a banni l’enseignement de l’écriture cursive. Autrement dit, à l’époque, les étudiants d’aujourd’hui se trouvaient à l’école primaire où les enseignants leur ont appris à utiliser des ordinateurs, des tablettes et autres tableaux numériques. Par ailleurs, la plupart des étudiants de Drew Gilpin Faust indiquent avoir reçu des bases en écriture cursive durant seulement une année.


Pour la professeur, le déclin de l’écriture cursive semble inévitable. Elle considère l’écriture comme étant une sorte de technologie. Or, la plupart des technologies sont susceptibles d’être un jour dépassées et remplacées. Pourtant, les trentenaires actuels et plus peuvent avoir du mal à imaginer la disparition de l’écriture cursive dans la mesure où le système éducatif plaçait celle-ci au centre de pratiquement tout.


En attendant, le fait que les étudiants d’aujourd’hui ont du mal avec l’écriture cursive est assez préoccupant. En effet, ceux-ci étant dans l’incapacité de déchiffrer les manuscrits, leurs travaux de recherches dans certains domaines pourraient principalement se baser sur les travaux d’autres personnes.

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page