Rechercher

Mot de la fondatrice


L’école du Blanc Mesnil a été fondée par Cours Candelier Scolaire en 2009. Après une carrière de 30 ans dans l’école publique, j’ai décidé de prendre ma retraite pour fonder cette école. La rencontre avec de nombreux parents qui se posaient des questions sur la scolarité de leurs enfants et mon expérience d’institutrice m’ont permis d’élaborer ce projet. Ces familles me demandaien


t, avant tout, une école de l’instruction. Et en effet, apprendre à lire, écrire et compter est le but premier de l’école. Je pense, plus que jamais, que l’école doit s’occuper essentiellement des savoirs afin de rendre nos enfants capables de devenir des adultes qui puissent s’intégrer au monde. Quel monde inventeront-ils ? Ce n’est pas l’école qui doit le définir, elle doit tout simplement leur donner les outils intellectuels indispensables pour qu’ils puissent inventer leur monde. L’éducation est à la charge de la famille. Jamais l’école ne pourra assurer cette éducation à la place de la famille. Si elle tente de le faire, elle deviendra totalitaire et extrêmement violente, c’est mon credo. Par conséquent, l’école du Blanc Mesnil se propose d’apprendre à lire, écrire et compter. Dans notre école, la lecture s’apprend par la méthode alphabétique, la belle écriture avec une plume. La grammaire reste traditionnelle : grammaire de mots et analyse logique. La littérature sera classique, nos enfants liront les grands auteurs, mis à l’épreuve du temps. La règle de trois, la dictée quotidienne, la rédaction hebdomadaire, le chant, le calcul, l’histoire chronologique etc…autant de matières que l’école doit enseigner progressivement et de façon cohérente. Une charge bien assez lourde pour l’école à mon sens. Parents éduquez ! Instituteurs instruisez ! Chacun à sa place. C’est pour cela qu’école et famille sont liées et partenaires pour le bien de l’enfant. L’école respectera la famille structurante, elle ne manquera jamais d’appliquer le principe de précaution, les enfants ne sont pas des cobayes… L’école restera donc classique et conventionnelle. La famille aimera son école et aussi la respectera. Dans une société déstructurée, plus que jamais, l’école doit être structurante. Grâce à sa structure, elle pourra aider la famille, la soutenir mais jamais, je le répète, ne la remplacera. Et quoi de mieux pour structurer nos enfants que la grammaire, nerf de la pensée. La littérature classique, pensée de nos ancêtres, de ceux qui étaient au monde avant soi, qui sont maîtres ? L'histoire, fil d’Ariane. La leçon de chose, la géographie qui nous rendent le monde matériel plus intime ? Le calcul qui nous rend le nombre intime et active en l'enfant la pensée abstraite ? La connaissance que l’école apporte à nos enfants contribue à le libérer de l’angoisse que ressent un être jeune et fragile dans un monde inconnu. La constitution française autorise la création d’écoles et le libre choix de l’école de ses enfants. Notre école est donc bien intégrée à notre société, elle n’est pas en marge elle représente simplement, une autre offre pédagogique. Au nom de la liberté combien de choses nous fait-on accepter ? Et bien au nom de la liberté, nous créons une école . Cette liberté n’est pas l’anarchie, et une école hors contrat a des devoirs : Assurer au moins les bases que l’école publique se propose de donner aux enfants. Elle a le devoir de faire travailler les enfants dans de bonnes conditions matérielles. Elle est régulièrement visitée par l’inspecteur et est répertoriée à l’inspection académique. Elle est surveillée de près pour éviter toute dérive sectaire ou atteinte aux bonnes moeurs. Mon plus grand souhait est donc que notre école soit partenaire des écoles environnantes. En septembre 2009, nous avions 25 élèves pour septembre 2013, nous avons déjà 160 élèves inscrits en maternelle primaire et environ 30 pour le collège. Une telle progression en 4 ans est révélatrice du besoin. Nous avons commencé notre école dans un local de bureau à Wasquehal. Je remercie Monsieur le maire de Wasquehal. Cette année, nous avons emménagé dans cette superbe école rénovée, accueillis avec cordialité par la municipalité de Croix et les riverains de l'école. Merci Monsieur le maire de Croix ! Nous devons, maintenant l'agrandir de quatre grandes classes pour le collège. Notre école restera une petite structure car je crois que pour que l'enseignement et la relation aux familles et aux enfants soient constructifs, il faut travailler à échelle humaine. Voilà. Je tiens enfin à remercier de tout coeur le comité de Cours Candelier Scolaire association loi 1901, dont je suis présidente. Mr de Pommereau qui dès la première heure s'est engagé en tant que père et vice-président de l'association. Mme Vanderstichlen Trésorière Les instituteurs dévoués : Mme Lansalot, Mme Madesclaire, Mme Salence, Mr Fontaine, Mme Palayer, Mme Godefroy, Mme Vignolle, Mme Desfrennes, Mme Marot, Melle Delbecques, Melle Desmazières, Mme Delepouve qui intègrera l'équipe l'année prochaine. Mme Renault Mme Breux (anglais), Mr Salvador ( musique), Mathilde Flament-Candelier ( Chorale) , Mr Pennel( sport). Les professeurs de notre collège et Mme Leroy principale. Elle vous parlera du collège après moi. Tous les parents qui nous font confiance et collaborent sans cesse afin que nous puissions toujours progresser dans notre métier qui n'est pas une science mais un art. Je tiens à rappeler que courant février, les parents de l'école ont travaillé d'arrachepied pour peindre toute l'école, la nettoyer, réparer les bureaux anciens. Nous avons, ainsi, pu déménager une école de 130 élèves au cours du deuxième trimestre, c'est une prouesse. Enfin, il me revient à l'esprit un souvenir : Cette école a débuté dans le jardin d'une mère qui avec les autres mamans m'a fait rencontrer mes futurs élèves. A ma demande, elles m'ont laissée seule dans le jardin. Il y avait une souche sur laquelle je me suis assise. 25 enfants m'ont entourée, il y avait aussi Mr fontaine qui allait devenir instituteur à l'école. Je leur ai montré ma photo de classe, 36 élèves en cours double, CM1/CM2 de l'école Jacques Brel. Puis nous avons échangé et écouté quelques poésies récitées par des enfants. Ce souvenir restera gravé dans ma mémoire à jamais. J'avais ainsi fait le lien entre ma carrière dans le public et cette école hors contrat. L'école du Blanc Mesnil est née dans l'école publique où j'ai pu expérimenter ce projet avec quelques collègues. Un programme revu à la hausse, un enseignement explicite, la méthode de lecture alphabétique, l'écriture, les quatre opérations dès le Cours préparatoire etc. Je sais maintenant qu'il y a partout un espace de liberté qu'il faut savoir utiliser. Je vous propose enfin deux citations : « C'est bien une nouvelle essence une transsubstantiation qui opère dans l'école et par l'école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé , sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi....il faut être capable d'arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel » Vincent Peillon « C'est justement pour préserver ce qui est neuf et révolutionnaire dans chaque enfant que l'éducation doit être conservatrice. Elle doit protéger cette nouveauté et l'introduire comme un ferment nouveau dans un monde déjà vieux qui, si révolutionnaire que puisse être cet acte est du point de vue de la génération suivante, suranné et proche de la ruine » Hannah Arendt. C'est cette dernière option que je choisis pour mon école. Françoise Candelier

#discours #enseignements #pédagogie #projet

3,285 vues

Contactez nous

Adresse

École du Blanc-Mesnil

2 rue du Château

59170 Croix

Siège social

4 place de la République 59200 Tourcoing

Tel: 06 13 50 65 29

Email: candelierfrancoise@gmail.com

© 2019 par Cours Candelier Scolaire